Introduction à la documentation

Dans les articles de ce site, je désire partager et transmettre des connaissances fondamentales et peu diffusées, à celles et ceux qui cherchent à savoir. Ces connaissances sont le fruit d'une investigation poussée que j'effectue en permanence.

Toutefois, je ne cherche pas à être exhaustif sur un sujet, comme dans un traité ou une encyclopédie. Ma véritable motivation est de sortir nos esprit de nos idées préconçues et limitantes. Pour cela j'expose la réalité des vécus, des expériences et des conditions d'élaboration des systèmes et des théories. Cela nous mène parfois loin des idées qu'on en a.

Diffuser la connaissance dans cet état d'esprit est pour moi un moyen important de participer à la compréhension du monde et à l'élargissement de conscience. Cela fait partie de mon engagement dans le changement important que vivent la Terre et l'humanité.

Vécu personnel et savoir intellectuel

Ici, mon intention est de transmettre la connaissance vivante: la connaissance qui est réfléchie, discutée, ouverte, la science sans limitation doctrinale, sans préjugé, et non celle qui est mise en conserve dans un certain enseignement scolaire et académique. La connaissance résulte d'une recherche mouvante, en devenir.

La connaissance la plus vivante est celle que nous pouvons vivre et expérimenter nous-mêmes, qui est ressentie par nos sens, ou enregistrée par des instruments qui prolongent ces sens (microscopes ou autres appareils). Dans ces pages, je propose une synthèse de la connaissance que j'ai vécue et expérimentée en tant que chercheur en sciences physiques, musicien, et accompagnant en développement personnel, et de celle que d'autres ont expérimentée et qu'ils nous racontent. Certes, la deuxième est une connaissance plus extérieure, que j'ai reçue sous forme d'un savoir intellectuel, mais que j'ai comprise et intégrée en relation avec mon expérience.

Un long travail d'investigation et de modelage

De fait, la connaissance plus extérieure à moi m'a demandé un minutieux et long travail d'investigation. Certaines personnes s'imaginent que le chercheur scientifique est un réservoir de connaissances qu'il n'a plus qu'à délivrer. En réalité cela ne se passe pas comme ça. D'une part, la connaissance doit être entretenue, sous peine de s'effacer, d'autre part elle évolue et doit être mise à jour. Mais surtout, les connaissances correspondant à ma carrière restent limitées à un domaine restreint et particulier, celui de ma spécialité (cristaux liquides et polymères), bien loin de mes investigations récentes sur la Physique quantique, l'ADN et l'Origine de la vie.

Pour faire un article, je dois d'abord effectuer une recherche approfondie de documentation en allant aux sources. Je ne peux pas me contenter de citer les résultats et convictions d'un scientifique ou d'un enseignant spirituel. Certes, c'est une pratique fréquente dans la vulgarisation scientifique, mais elle me laisse frustré et interrogatif. J'ai besoin de savoir quelle démarche il a suivi pour élaborer ses résultats, afin d'avoir une représentation concrète des circonstances des interprétations qu'il énonce et donc de leur relativité et de leurs limites. Un chercheur en cite un autre et je remonte donc à la source des travaux. J'étudie les publications scientifiques. Cela nécessite de comprendre le formalisme et de réfléchir à l'implication des énoncés.

Puis, je confronte ces énoncés aux recherches d'autres sources et j'effectue une synthèse, en soulignant ce qui se complète et se différencie, puis en faisant ressortir de nouvelles façons éventuelles d'interpréter l'ensemble des résultats. Mon travail a donc quelque chose d'un journalisme d'investigation, mais il va plus loin dans la mesure où je propose des visions plus larges, en lien avec mes convictions humanistes et spirituelles.

Enfin, je me soucie de la présentation pour que le texte soit lisible par mes lecteurs qui n'ont pas de connaissance en spiritualité ni en sciences, par exemple les lycéens. Pour cela je structure le texte selon une logique de la découverte. Nous sommes généralement habitués à un enseignement scolaire qui part de principes formels et en déduit les conséquences logiques. C'est l'inverse de la démarche naturelle basée sur la découverte sensorielle qui part des ressentis, des phénomènes et en déduit des principes. De plus, j'emploie un langage concret et simple.

Tout cela demande un modelage et remodelage du texte semblable à celui d'un sculpteur, jusqu'à obtenir une fluidité, une cohérence et une harmonie suffisantes.

Donner du sens à la connaissance

La connaissance m'intéresse si elle me touche, si elle a un sens. L'enseignement formel ignore ce concept et met sur le même plan des choses qui nous touchent et d'autres qui nous sont lointaines ou anecdotiques, du moment qu'elles sont expliquées par le même principe, ce qui en fait un enseignement ennuyeux (je pense par exemple aux enseignements trop formels sur les images fractales, les couleurs ou l'ADN, exposés ici de façon vivante).

La connaissance qui se soucie du sens redonne place à l'émerveillement.

Je vous souhaite de vous émerveiller.

Guide de visite - le chemin de la logique et le chemin du cœur

Les textes peuvent sembler disparates au premier abord et aborder des domaines sans rapport entre eux. En réalité, il existe un fil conducteur que vous pouvez suivre dans un sens ou l'autre:  L'être humain est construit comme un emboitement d'étages, du plus dense au plus subtil, qui communiquent entre eux et fonctionnent en synthèse.

Il y a deux façons de parcourir cette documentation. L'une est la voie de la logique. Vous suivez la construction humaine étage par étage:

la matière et ses modes d'exploration;
les rayonnements, fondement de la matière, tels que les couleurs et les sons; 
l'environnement et la planète;
le corps physique et les moyens de préserver sa santé et son intégrité;
les chakras et les corps subtils;
l'émotionnel et la psychologie, l'éducation, l'expression de soi (par exemple vocale)
la spiritualité (comment nous sommes reliés à l'Univers).

Cette démarche systématique peut être longue pour arriver à ce qui vous plait ou résonne le plus.

L'autre est la voie de la flânerie, du coup de cœur.

Mais attention, certains articles peuvent contenir des notions moins connues pour certains, et il est bon de commencer par les articles plus familiers. Ainsi lorsqu'on débarque dans un pays nouveau, on commence par visiter et découvrir notre nouvelle habitation, puis les abords immédiats, puis les régions plus lointaines. C'est évidemment très personnel, mais je peux vous suggérer de commencer par le domaine des émotions (l'enfant intérieur) ou de l'environnement (la terre et les catastrophes naturelles), puis de vous laisser guider par les autres articles auxquels ils renvoient, tels que les corps énergétiques, la spiritualité, ou encore l'expression vocale.

Puis, si vous êtes intéressés par les explications scientifiques, vous lirez les articles concernant les sons, les couleurs, l'ADN ou les cristaux. D'autres articles exposent des outils de développement plus spécialisés comme la visualisation ou les modes musicaux, que j'ai expérimentés et dont je vous fais profiter.

Écrivez-moi

J'écris pour partager mes connaissances. Il est urgent que nous passions d'un monde où l'on veut posséder et gagner au détriment des autres, à une humanité qui partage et met en commun ses richesses de toute nature. Je n'attends donc pas de retour de mes articles, je les offre.

Ça n'empêche pas que je serai heureux de savoir s'ils ont eu un impact bénéfique sur les lecteurs. Combien cela me fait plaisir d'apprendre qu'ils ont contribué à faire du bien à quelqu'un, à éclairer, ouvrir une conscience, soulager, fait passer un bon moment. C'est un petit cadeau que le lecteur peut me faire et je saurai que les nombreuses heures passées à élaborer les articles n'auront pas été inutiles.

L'adresse électronique est 


Accès à la liste des textes